Les Franciscaines Missionnaires de Marie

Lu dans « La Voix du 14ème » n° 135 (décembre 2004)

« Franciscaines Missionnaires de Marie : L’amour des petits

Une rapide expansion

Marie de la Passion était en Inde depuis 11 ans lorsqu’elle a fondé cette congrégation missionnaire en 1877 avec une vingtaine d’autres sœurs. Son but était de porter l’Evangile en pays non chrétiens en répondant aux besoins locaux : soigner les lépreux, créer des écoles, œuvrer pour la promotion féminine. Très vite, la congrégation a essaimé sur les cinq continents. Elle comptait déjà, en 1904, 2000 sœurs. Elles sont actuellement 7500 avec une prédominance en Asie.

Une spiritualité attirante

Beaucoup de jeunes filles ont répondu à cet appel missionnaire qui s’enracine dans une profonde spiritualité.
La congrégation appartient à la famille franciscaine et en partage les valeurs : « l’amour des petits et des pauvres, la simplicité, la joie ». La prière et l’adoration du Saint Sacrement, proposées matin et après-midi à tous ceux qui pénètrent dans la chapelle Jeanne d’Arc, font partie intégrante de leur mission et marquent leur vie « de louange, d’offrande et d’intercession ». Marie « qui a donné Jésus au monde » est par sa disponibilité l’inspiratrice privilégiée de leur mission.

Une formation pratique

Afin d’être utiles partout où elles vont, les franciscaines reçoivent une formation pratique avec le souci d’améliorer la condition féminine. Du temps de leur fondatrice, des ateliers artisanaux réputés pour la beauté de leur travail ont été créés en Asie, au Maghreb, donnant un métier à des femmes sans ressources. Cette volonté de promotion est toujours au cœur de leur mission.

A Paris, leur centre Jeanne d’Arc prépare des jeunes au concours d’entrée aux écoles d’aide soignante. Elles font partie d’un réseau d’aide aux femmes migrantes. Et elles sont présentes là où se » défend le sort des pauvres. « 

Isabelle Constans.