Les Sœurs « Fidèles Compagnes de Jésus »

Les Sœurs « Fidèles Compagnes de Jésus » ont été fondées à la restauration des Jésuites en 1820 par Marie-Madeleine de Bonnault d’Houet, femme touchée par la croix dans sa vie personnelle jusqu’à avoir soif de partager la mission rédemptrice du Christ, idéal auquel elle s’attacha résolument dans la foi et l’espérance.

Impreignée de spiritualité ignatienne, elle voulait une société non cloîtrée, ni monastique, mais disponible aux appels de l’Eglise pour servir le peuple de Dieu dans le monde. En ce temps de pauvreté matérielle, morale et spirituelle, elle s’est sentie fortement appelée à se dévouer à l’éducation humaine et chrétienne des jeunes.

Elle commença d’ailleurs avec des jeunes de milieu populaire d’Amiens et ouvrit des écoles, des pensionnats un peu partout en France, en Suisse, en Italie, en Angleterre et Irlande se montrant toujours une femme de courage et de confiance dynamique, persévérante, humble et intrépide devant tant d’obstacles.

L’Archevêque AFFRE l’estimait beaucoup et l’a encouragée fortement à ouvrir une école à Paris. « NOTRE DAME DE FRANCE » commença en 1847 avec une seule classe et le nombre d’élèves augmentant progressivement jusqu’à 1.033 en cette année scolaire, de la Maternelle à la Terminale.

La Communauté est composée de 6 Religieuses : 2 françaises, 2 irlandaises et 2 italiennes qui soutiennent le Corps enseignant dans la vie et les activités de l’école spécialement dans la catéchèse, les liturgies et l’apprentissage de la prière personnelle.

La communauté est disponible pour l’accueil d’étudiants étrangers. Une religieuse est responsable d’un foyer d’étudiantes universitaires, rue Falguière.

Les sœurs italiennes animent la catéchèse à la Mission Italienne en l’église saint Pierre de Chaillot.

Nous remercions le Bon Dieu de la possibilité qu’il nous donne de former selon l’Evangile des hommes et des femmes solidaires afin qu’ils puissent travailler pour la justice et devenir des témoins de la foi dans notre société.